Les modes scènes vs. les modes semi-automatiques

Mis à part pour les modèles les plus avancés, tous les appareils photo proposent un certain nombre de modes « scène », qui ont pour but d’aider l’utilisateur à régler l’appareil pour photographier un sujet donné. Les modes les plus fréquemment rencontrés sont : portrait, paysage, macro, neige, nuit et sport. Certains appareils poussent même le concept jusqu’à des niveaux absurdes, avec des modes de plus en plus avancés faisant leur apparition (par exemple, le mode enfants 🙂 )

L’alternative aux modes scène est d’utiliser l’un des quatre modes « traditionnel » d’exposition : Programme, priorité Ouverture (A ou Av), priorité Vitesse (S ou Tv) et Manuel.

Les modes scène sont un moyen facile d’utiliser l’appareil, pour les personnes qui ne sont pas familières des différents réglages de l’appareil. Cela dit, si vous avez suivi les leçons sur l’exposition et la mise au point, vous êtes déjà diplômé en modes P,A,S, M 😉

Voici les trois inconvénients principaux des modes scène :

  • Ce sont des « boîtes noires ». En effet, il n’existe aucune documentation disant « le mode sport s’efforce de garder une vitesse d’obturation élevée » ou « le mode nuit va augmenter la sensibilité ISO ». Vous pouvez certes faire des suppositions, mais il n’y a aucun moyen de savoir ce qu’il se passe vraiment. En fait, vous cédez le contrôle à l’appareil et n’aurez plus la possibilité d’exprimer votre vision dans une photo.

  • L’effet exact de chaque mode scène varie selon les fabricants, et parfois même entre deux modèles d’appareil. Il est donc très facile d’être surpris par certains des choix, par exemple à partir que quand l’appareil décide-t-il d’augmenter les ISO et à quels niveaux ? La seule chose que vous savez sur quand vous choisissez le mode portrait sur votre appareil, est « un ingénieur au Japon pense que ces paramètres fonctionnent dans la plupart des cas pour faire des portraits » 😅

  • Ces modes scènes sont exclusifs par nature : vous ne pouvez pas être dans plusieurs modes scène en même temps. Mais que se passe-t-il si vous voulez prendre un portrait de nuit ? Ou bien photographier un enfant dans un paysage enneigé ? Faire le choix du meilleur mode peut s’avérer impossible, sauf si vous savez exactement ce que fait chaque mode, ce qui nous ramène au second point.

Contrairement aux modes scènes qui modifient potentiellement tous les paramètres de l’appareil, les modes PASM n’agissent que sur deux paramètres : l’ouverture et la vitesse d’obturation. Faisons un petit tour d’horizon de chacun de ces quatre modes :

  • Programme : c’est une sorte de mode d’exposition « auto ». L’appareil choisit l’ouverture et la vitesse qu’il pense être les plus adaptés à la scène, en fonction d’un ensemble de paramètres (par exemple, il essaye d’utiliser une vitesse supérieure à la limite à main levée). Vous gardez tout de même le contrôle, car vous pouvez changer le couple vitesse-ouverture choisi en tournant une molette de réglages. Si vous fermez plus l’ouverture, la vitesse va diminuer, et vice-versa. En revanche, lorsque vous utilisez le bouton de compensation d’exposition, ce sont des algorithmes internes à l’appareil qui vont décider de changer l’ouverture ou la vitesse d’obturation.

    Le mode programme est à privilégier aux modes scènes si vous êtes encore réticent d’aller vers les autres modes (A, S, M). Vous n’avez pas un contrôle total, mais au moins vous savez ce qu’il se passe! C’est un bon mode à utiliser quand vous avez une fraction de seconde pour prendre une photo et vous voulez des paramètres corrects sans avoir à régler quoi que ce soit.

  • Priorité ouverture : c’est le mode par défaut pour la plupart des photographes « sérieux » (et ils utilisent les autres modes uniquement quand ils ont une bonne raison de le faire). Vous contrôlez l’ouverture, et l’appareil va s’occuper de la vitesse d’obturation. Lorsque vous utilisez la compensation d’exposition, l’appareil va uniquement modifier la vitesse d’obturation, et conserver la valeur d’ouverture que vous avez choisie.

    Ce mode est adapté à la plupart des images, car en général, vous n’allez pas vous intéresser beaucoup à la vitesse d’obturation, du moment qu’elle est suffisamment rapide pour obtenir des images nettes. En revanche, l’ouverture contrôle la profondeur de champ, et vous allez y prêter attention dans chacune de vos images.

    Une bonne manière de procéder est de régler son ouverture à f/8 par défaut - qui est souvent la valeur où la qualité d’image de l’objectif est la meilleure et qui offre en plus une large profondeur de champ – et de changer uniquement quand la lumière devient trop faible pour les clichés à main levée (gardez toujours un œil sur la vitesse d’obturation), ou bien quand vous voulez modifier la profondeur de champ.

  • Priorité vitesse : il s’agit d’un mode un peu plus spécialisé. C’est l’inverse du mode priorité ouverture : vous choisissez la vitesse et l’appareil s’occupe de l’ouverture. Ce mode est utile principalement quand vous avez besoin d’une vitesse spécifique pour créer l’effet que vous recherchez (voir les images de la leçon sur la vitesse d’obturation). Ainsi, les photographes de sport et animaliers utilisent souvent le mode S, puisqu’ils ont besoin de vitesses très élevées pour figer l’action (souvent 1/1000 ou encore plus rapide). L’inconvénient majeur du mode priorité vitesse, est que votre profondeur de champ sera potentiellement incontrôlée.

  • Manuel : ce mode est probablement le moins utile de tous (même si certains le considèrent comme le plus « pur »). Vous devez fixer vous-même à la fois la vitesse et l’ouverture sans autre aide de l’appareil qu’une indication de l’exposition qu’il mesure (souvent sous la forme d’une réglette affichée dans le viseur). Ce mode est utile quand vous avez une raison de ne pas faire confiance au posemètre de l’appareil (par exemple la nuit). Notez qu’il est souvent possible d’utiliser le verrouillage de l’exposition (le bouton AE-L) plutôt que de passer en manuel.

    Vous croiserez forcément des gens qui conseillent aux débutants de shooter en mode manuel pour mieux comprendre leur appareil. Même si ce conseil part d’une intention louable, c’est aussi un bon moyen de faire rapidement un burn-out en photo, et il n’y a pas beaucoup d’avantages par apport aux modes priorité ouverture ou vitesse.

Jusqu’à présent, nous avons uniquement parlé de l’ouverture et de la vitesse d’obturation, mais pas du troisème paramètre d’exposition : la sensibilité ISO.

Mes modes P, A, S, M sont des héritages des appareils argentiques, où il n’était pas possible de changer l’ISO (puisqu’il s’agissait d’une propriété de la pellicule). La plupart des appareils récents ont un mode AutoISO, activable via les menus, avec plusieurs paramètres. Hélas, cette fonction peut s’apparenter aux modes scènes, puisqu’il est parfois compliqué d’en comprendre les effets et de garder le niveau de contrôle que vous souhaitez (même s’il est vrai que certains fabricants documentent bien le fonctionnement de ce mode).

Puisque la sensibilité ISO est le paramètre que vous allez changer en dernier (un peu comme une roue de secours), je dirais qu’il est préférable de le laisser en modification manuelle et de ne pas se fier à l’AutoISO, mais il s’agit davantage d’une préférence personnelle, et beaucoup de photographes utilisent l’AutoISO en le paramétrant de manière sécuritaire (en fixant une valeur maximum acceptable notamment).

Maintenant, à vous !

Cette mission est à la fois simple et amusante. Faites une balade dans votre ville où dans un endroit où vous aimez bien et prenez des photos. Il n’est absolument pas nécessaire quelles soient toutes belles et à couper le souffle, mais essayez de faire un effort pour trouver de vrai sujets au lieu de pointer votre appareil n’importe où !

Il n’y a qu’une seule règle ici : faites au moins 20 photos dans chacun des 5 configurations : mode scène, mode programme, modes priorité ouverture et vitesse et mode manuel. Vous devriez donc vous retrouver au final avec au moins 100 photos. Ca peut paraître beaucoup, mais vous serez surpris de les atteindre facilement dès que vous allez commencer.

Une fois rentré, postez vos trois images préférées ici et expliquez avec quel mode elles ont été prises.

Point bonus : donnez vos impressions d’utilisation de chaque mode. Quel est votre mode favori et pourquoi vous le préférez aux autres ?

  • Merci Clément et belles photos! J’imagine que ce sont les tiennes. J’aime beaucoup le portrait et celle où on voit les marcheurs au soleil Levant
    Bonne continuation
    m.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    Pen
    >