La mise au point manuelle

Dans la leçon précédente, nous avons vu comment utiliser l’autofocus de l’appareil. Cependant, il y a des situations où il est utile de faire la mise au point soi-même manuellement.

Pour faire la mise au point manuellement, il suffit généralement de tourner une bague sur l’objectif. Les fabricants ne se sont pas mis d’accord sur la position de cette bague par rapport à la bague de zoom, mais une chose est sûre : ces deux bagues sont présentes sur tout objectif zoom 🙂

La plupart des objectifs ont un bouton pour passer de AF (autofocus activé), à MF (Mise au point manuelle, autofocus désactivé). Certains objectifs récents ont une fonction hybride (M/A chez Nikon), qui permet d’activer l’autofocus tout en ayant la possibilité de prendre la main en modifiant la mise au point manuellement.

Quand vous faites la mise au point manuellement, vous avez besoin d’un moyen pour évaluer la netteté de votre sujet. Il y a plusieurs cas de figure :

  • Vous avez un viseur optique suffisamment large qui vous permet de voir des différences de mise au point. Malheureusement, cela peut être compliqué avec les viseurs étriqués des appareils entrée de gamme

  • En visée électronique ou en visée sur écran LCD arrière, il existe une fonction qui vous permet de zoomer localement au centre pour faire un mise au point précise. L’inconvénient de cette option est sa lenteur de mise en œuvre.

  • Votre appareil possède la fonction « focus peaking » qui met évidence par une couleur claire et flashy les zones nettes de l’image. Cette fonction n’est possible que sur un écran LCD, donc réservée viseurs électroniques des hybrides, et aux écrans LCD de certains reflex (en Live View).

Même si vous êtes en mise au point manuelle,  votre point AF actif vous donnera l’information de ce qu’il considère comme une bonne mise au point, souvent sous la forme d’un point apparaissant dans le viseur.

Rappelez-vous, c’était la même chose avec le posemètre en mode manuel (M) qui vous dit s’il considère l’exposition choisie comme bonne. Libre à vous de disposer librement de cette information, et bien sûr vous ne devriez pas lui faire une confiance aveugle (sinon, ne vous embêtez pas et repassez en mode autofocus).

Utiliser la mise au point manuelle peut être pertinent dans les situations suivantes :

  • Si votre système autofocus est trop lent, où si votre sujet est trop complexe. C’est le cas par exemple si votre scène comporte des objets situés à des distances différentes, et qui pourraient être chacun votre sujet. L’appareil va essayer de deviner lequel vous voulez net, mais il ne peut pas lire dans vos pensées 🤷‍♂️ La technique de la mise au point recadrage en mode AF-S  peut être utile ici, mais parfois il est plus simple de passer en mise au point manuelle et de prendre la main.

  • De manière générale, dès que vous ne voulez pas faire la mise au point sur le sujet évident de la photo, passez en mise au point manuelle. Par exemple, si vous photographiez une course de voiture et que vous souhaitez mettre au point sur un détail sur la route devant la voiture en mouvement. Il y a de grandes chances que votre appareil voit cette masse en mouvement dans le cadre et suppose que c’est ce qui vous intéresse, plutôt que le détail sur la route.

  • En photographie de rue ou dans des situations où votre sujet bouge très vite, vous avez une fraction de seconde pour déclencher, et vous pouvez utiliser la mise au point manuelle pour la régler à l’avance à l’endroit où vous vous attendez à voir apparaître votre sujet. Cette la technique favorite des photographes Leica en particulier. Pour l’utiliser, il suffit de trouver un objet à la même distance approximative que votre sujet, faire la mise au point dessus (en mode AF ou MF), et ensuite repasser en MF et attendre le moment décisif

  • Comme nous l’avons déjà évoqué, l’autofocus fonctionne mal quand la lumière vient à manquer. Il peut être également difficile de faire la mise au point manuellement, mais vous pouvez utiliser l’échelle de distance inscrite sur votre objectif (pas sur les objectifs bon marché, malheureusement !), et faire une estimation. De manière générale, quand l’autofocus « pompe » (la lentille fait des aller-retour, puis s’arrête), vous devriez essayer de passer en mise au point manuelle ou bien de laisser tomber votre photo

  • Le dernier cas de figure est la prise de vue sur trépied. Avec un bon viseur ou une vue sur écran LCD (zoom central ou focus peaking), le focus manuel est bien plus précis que n’importe quel système d’autofocus. Donc pour ceux qui veulent tirer le maximum de leurs images, le focus manuel est parfois une bonne option.
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Pen
>