Brisez les règles !

La leçon d’aujourd’hui sera une des plus courtes mais aussi l’une des plus importante de ce cours. Si on devait la résumer en une phrase : « apprenez les règles, suivez les règles, maîtrisez-les et ensuite brisez les règles quand vous en avez besoin ».

Dans chacune des leçons qui précèdent, nous avons présenté les règles de ce qui est considéré comme de la « bonne photographie ». Ce sont des règles techniques qui vont de la manière de bien exposer une image, jusqu’à la façon d’arranger les éléments dans le cadre.

Ces règles sont en réalité davantage des suggestions, des recettes, qui tendent à produire des résultats acceptables dans la plupart des cas.

Non seulement vous devriez vous sentir libre d’enfreindre ces règles, mais vous devriez même vous sentir obligé de le faire. Pas toutes les règles, et pas tout le temps, mais expérimenter et repousser les limites est la manière la plus efficace (et parfois la seule) pour devenir meilleur en quelque chose. C’est particulièrement vrai dans l’art, et notamment la photographie.

Pour que l’expérimentation soit bénéfique, il vous faut juste évaluer les résultats. Prendre le temps d’examiner vos images après-coup et juger ce qui a marché et ce qui n’a pas marché. Vous pouvez alors vous rendre compte si telle règle était là pour une bonne raison, ou décider de construire de nouvelles règles qui marchent mieux pour vous. Et bien sûr, vous finirez par les enfreindre en temps voulu. Ne vous arrêtez jamais d’apprendre.

Il y a néanmoins une réserve à ce qui est dit plus haut  Si vous ne respectez pas une règle, il doit toujours y avoir une raison. Cela doit améliorer votre message, vous aider à mieux communiquer ce que vous voulez dire avec vos images.

Enfreindre les règles pour enfreindre les règles produira un effet « gadget » qui détournera l’attention que mérite votre sujet.

Le corollaire de ce dernier point, est que vous ne devriez enfreindre les règles qu’une fois que vous les avez apprises et que vous les maîtrisez. C’est très important de comprendre pourquoi elles existent et pourquoi elles sont généralement considérées comme bonnes.

Par exemple, si vous ne comprenez pas pourquoi les gens composent avec la règle des tiers, alors vous ne pouvez pas réaliser que mettre votre sujet en plein centre est un moyen de suggérer la symétrie et l’harmonie.

C’est pour cette raison que si vous ne photographiez que des sujets centrés en rendu high-key avec du flou de mouvement propre à un long temps de pose (ce qui est peut-être un style personnel), passer du temps à maîtriser l’exposition et la composition sera du temps bien investi !

Prenez Martin Parr. Il fait partie de la prestigieuse agence Magnum, il a fait des expositions majeures et a publié de multiples livres. Son style personnel est assez spécial : utiliser un flash sur l’appareil et faire des compositions qui peuvent apparaître comme peu soignées.

Dans bien des cas, ses photos pourraient être confondues avec celles des touriqtes sur Instagram  Mais elles sont des œuvres d’art et sont réputées à juste titre, car il utilise ces imperfections pour nous dire quelque chose (sur nous-même et sur nos sociétés). Et il n’y a aucun doute qu’il est capable de prendre une photo bien exposée, bien éclairée et bien composée s’il le veut.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
Pen
>